Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 19:10

Ce samedi je découvrais avec ma fille les décors de Noël. Après nous être rendus dans la mairie s’émerveiller devant le père Noël et les illuminations (bravo aux services techniques municipaux),  nous poursuivions notre balade dans la forêt des sapins installée place du soldat inconnu lorsque, patatras, nous tombions sur une crèche.

 

Ma fille me demande alors ce qu’elle représente. J’avoue mon embarras pour lui répondre n’adhérant pas à l’histoire des rois mages, d’une femme qui tombe enceinte bien que vierge, qui porte l’enfant d’un dieu créateur de l’univers, qui fera des miracles…

 

Je me contente donc de lui dire que la crèche c’est pour les gens qui croient à certaines choses et que tout le monde ne croit pas aux mêmes choses. Que la foi, c’est de l’ordre du privé, de l’intime, du très personnel. Que l’important est de respecter les croyances, les idées et les opinions de chacun car dans notre pays chacun a le droit de penser ce qu’il veut. Que nul ne peut être inquiété pour ses opinions et que personne n’a le droit d’imposer à qui que ce soit sa façon de penser.

 

Lorsque je vois chaque année la crèche sur la place de l’hôtel de la ville – maison de tous les calaisiens – j’y vois là la volonté de la majorité municipale d’imposer à tous ses croyances personnelles religieuses. Or tout responsable politique, républicain qui plus est, n’a pas à user de son pouvoir et de son autorité pour imposer ses croyances personnelles qui relèvent de la sphère privée et non publique. N’est-ce pas par là même marquer son mépris, son irrespect et son intolérance envers tous ceux qui ne les partagent pas ?

 

On a pu voir justement quel traitement était réservé au sein de la majorité municipale à ceux qui osaient exprimer, parfois, une opinion différente : on est plus proche de l’esprit du père fouettard que de celui de Noël.

Partager cet article
Repost0

commentaires