Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 11:40

manifestation-du-12-octobre-2010--18----Copie.jpgGrace ou à cause de Monsieur Grenat, on n’aura jamais autant parlé de l’Office du Tourisme du Calaisis. Mais malheureusement, ce n’est ni pour ses projets ni pour son rayonnement. Force est de constater, et c’est un fait sans précédent, que depuis que Monsieur Grenat est président de l’OTC, cet Office a sombré dans une spirale négative, oserais-je dire dans la rubrique des faits divers.

Certes Monsieur Grenat peut se targuer d’avoir été relaxé par la Justice.

Mais il restera à jamais un menteur : il a menti à tout le monde et nous a tous trompés. Contrairement à ce qu’il a toujours prétendu, Monsieur Grenat était bien là à l’ouverture des plis du marché, et c’est bien Monsieur Grenat qui a choisi la société lilloise où travaille un membre de sa famille au détriment d’une société calaisienne.

Il restera à jamais celui qui a sali les autres pour se défausser. Monsieur Grenat, dans ses mensonges, a accusé des innocents, des salariés de l’Office pour échapper à ses responsabilités.

Quel crédit pouvons-nous encore accorder à un homme qui use de telles pratiques ? Aucun.

D’ailleurs sa gestion de Président s’apparente plus à une pratique personnelle de sa fonction qu’à une logique de développement territorial. Les élus et représentants des autres communes sont méprisés, le travail des salariés est anéanti et aucune perspective de promotion touristique du Calaisis ne se dégage.

Je peux comprendre un temps l’embarras du Maire de Calais et du Président de Cap Calaisis et de leur majorité dans la gestion de leur encombrant partenaire mais je ne cesse de m’étonner de leur silence coupable comme si leurs petits accords politiques étaient supérieurs à l’intérêt du Calaisis. Certainement est-ce le cas.

Je ne me fatiguerai pas, une fois de plus, à demander la démission de Monsieur Grenat.

Nous avons tous compris que ces gens là ne sont là que pour eux.

Partager cet article
Repost0

commentaires