Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 21:03

triomphe de la republiqueCi-dessous le texte que j’avais fait paraître le 17 décembre 2009, resté hélas sans effet.

 

 

En faisant de la religion une affaire privée et non plus d'Etat, la loi de 1905 sur la laïcité nous a offert la liberté : la liberté de choisir, de penser, de nous déterminer et non plus d'être soumis aux régles imposées d'un petit nombre au plus grand nombre au nom de croyances particulières. Sans ce long cheminement de la laïcité, pas d'école publique, pas de loi sur la contraception et sur l'avortement, pas de libération des mœurs... pas de liberté à définir nous-mêmes ce en quoi nous croyons, nous adhérons et comment nous voulons régler nos vies.

La laïcité est notre joyau : elle permet à chacun de vivre pleinement ses croyances et non-croyances, dans la tolérance et le respect de tous.

Et c'est bien parce que nous sommes dans un état laïque que nous sommes nous-mêmes les maçons de nos vies, les bâtisseurs de notre monde.


Cette laïcité est chaque jour attaquée de toute part. Par des intégristes religieux, convaincus d'être détenteurs de la vérité, qui veulent imposer à tous leurs quelques vues particulières sans s'embarrasser de celles des autres. Par un pouvoir politique qui veut restaurer la dominance de l'Eglise avec un Président de la République pour qui le curé a plus de valeur que l'instituteur, qui veut dépecer la loi de 1905...

 

C'est pourquoi nous devons être vigilants à toute action qui porte atteinte à notre laïcité, notre bien commun, et la défendre systématiquement.

 

Le choix de la majorité municipale calaisienne d'installer aux frais du contribuable, sur la place de la mairie, la crèche évangélique s'inscrit dans ce contexte. Elle est en soi une transgression au principe de laïcité. De quel droit la majorité municipale nous imposent-t-elle sa croyance et qui plus est sur un espace symbole de la République : la place de l'Hôtel de Ville, la Place du Soldat Inconnu ?


J'entends déjà qu'on me répond "oui mais c'est Noël, cela fait parti du décors". C'est un point de vue tout à fait entendable et respectable mais non partagé par tous. De plus cette majorité municipale est issue en partie de l'enseignement religieux, a fait voter une délibération pour que l'école religieuse obtienne des financements publics et donc forcément au détriment de l'école laïque, et met chaque jour en pratique la politique du Président de la République connu pour son aversion pour la sphère laïque. Et c'est bien pour cela que plus que jamais nous devons être vigilants. La place des crèches est dans les églises, dans les institutions religieuses et dans les foyers qui en font le choix mais pas dans l'espace public et commun, en un mot, la République.


"La laïcité est une valeur essentielle, avec ce souci de la liberté de conscience et de l’égalité de tous les hommes, qu’ils soient croyants, athées ou agnostiques. L’idéal laïc n’est pas un idéal négatif de ressentiment contre la religion. C’est le plus grand contresens que l’on puisse faire sur la laïcité que d’y voir une sorte d’hostilité de principe à la religion. Mais c’est un idéal positif d’affirmation de la liberté de conscience, de l’égalité des croyants et des athées et de l’idée que la loi républicaine doit viser le bien commun et non pas l’intérêt particulier."

(Henri Pena-Ruiz, philosophe )

Partager cet article
Repost0

commentaires