Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 19:47

A-la-rencontre 1229Etre clair sur ses motivations.

Je suis candidat pour devenir Conseiller Général et Agir.

Je ne suis pas candidat pour faire un score au 1er tour et me compter, pour régler des comptes personnels, pour faire perdre telle ou telle personne, pour préparer une autre élection...

Je suis candidat pour devenir Conseiller Général et Agir.

Je sollicite les voix des électeurs pour les représenter et non pour m’en servir à d'autres fins.

 

Etre clair sur son identité et étiquette politiques.

Je suis de gauche.

Je suis le candidat du Parti Socialiste et par conséquent, si je suis élu, je siégerai au sein du groupe socialiste du Conseil Général.

Je ne cache pas ce que je suis, je ne trompe pas en usurpant une identité qui n’est pas la mienne pour semer le trouble.

 

En finir avec les fausses promesses.A-la-rencontre 1325

Il y a ce que je suis capable de faire et que je ferai, il y a ce que je ne peux pas faire et que je ne ferai pas.

Un Conseiller Général peut agir dans un cadre précis, dans ce qui relève de son pouvoir d’action et de ses compétences. Mais il ne peut pas tout.

Pour donner envie de voter pour moi,  je pourrais faire une multitude de promesses. Et même promettre tout ce qui ne dépend absolument pas d’un Conseiller Général !

Je pourrais promettre la création de milliers d’emplois.

Je pourrais promettre à un tel et un tel un nouveau logement.

Je pourrais promettre à un tel et un tel un emploi dans une administration.

Je pourrais promettre telle ou telle construction.

Et bien moi, j’ai fait le choix de ne pas promettre ce que je ne pourrai pas tenir.

Pourtant ce n’est pas facile, lorsque des gens me livrent leurs problèmes, leur détresse, de leur dire que je n’ai pas de solution pour tout.

Mais ma première responsabilité, mon premier devoir envers ceux que je veux représenter, c’est de leur dire la vérité.

Ce n’est pas moi Conseiller Général qui pourrai attribuer un logement à cette vieille dame, bloquée chez elle car à mobilité réduite et vivant au 3ème étage d’un HLM sans ascenseur.

Ce n’est pas moi Conseiller Général qui pourrai donner un travail à ce monsieur au RSA même s’il va voter.

Ce n’est pas moi Conseiller Général qui pourrai rénover tous ces HLM que l’OPH a laissé tomber depuis très longtemps.

Ce n’est pas moi Conseiller Général qui sortirai de mon chapeau magique 1000, 2000, 3000 emplois.

C’est moins vendeur, certes. Mais je me suis engagé dans la politique pour agir et pour servir, pas pour tromper.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires