Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 20:03

photo afficeMadame, Mademoiselle, Monsieur

  

Les élections cantonales des 20 et 27 mars sont un rendez-vous essentiel pour notre territoire tant le Conseil Général y occupe une place majeure.

 

Le Conseil Général est une collectivité que je connais bien pour y avoir exercé professionnellement en tant que Responsable de Secteur Aide Sociale à l’Enfance pour le Calaisis.

Il est aussi une collectivité qui correspond à ma vision de l’action publique et politique en ce sens où il est présent dans toutes les phases de nos vies, de la petite enfance au 3ème âge, et où il constitue un partenaire incontournable pour accompagner élus et responsables associatifs dans la réalisation de leurs projets de développement.

 

Désireux de continuer à m’investir pour notre département et pour notre territoire, je suis candidat aux élections cantonales sur le canton Calais Nord-Ouest.

J’entends ainsi participer activement à la mise en œuvre de la politique départementale conduite par Dominique Dupilet, Président du Conseil Général au service de chacune et de chacun d’entre vous et agir concrètement, en partenariat avec tous, à la promotion et au développement de notre territoire.

 

C’est la première fois, à 36 ans, que je me présente à une élection. Il m’apparaissait essentiel au préalable de me forger une solide expérience professionnelle.

Je le fais avec pour suppléante Ghislaine Ducloy-Huyghes, 1ère Adjointe de Sangatte Blériot-Plage, au titre du Parti Socialiste.

 

J’affiche et j’affirme clairement mon identité politique : parce que je l’assume totalement mais surtout parce que c’est une question de respect et d’honnêteté de se présenter tel que l’on est.

Et j’entends être aussi clair sur la façon dont je mènerai mon action d’élu : je serai le Conseiller Général de toutes les communes et de tous les habitants du canton, au service de tous, quelles que soient les étiquettes et convictions politiques, syndicales et religieuses des uns et des autres.

 

La petite enfance, l’éducation et la formation, la prévention, l’insertion et la cohésion sociale, l’environnement et le développement durable, l’accès au logement et à la culture, le développement économique et l’emploi, la solidarité envers les personnes âgées et les personnes handicapées sont au cœur de notre projet.

Et dans un contexte social et économique de plus en plus difficile – baisse du pouvoir d’achat, montée du chômage, déficit exorbitant de l’Etat, réforme fiscale des collectivités territoriales – notre département devra répondre de plus en plus aux besoins de solidarité et d’accompagnement.

 

J’y participerai avec toute mon énergie.

 

Respectueusement,

 

Teddy Lauby

 

Partager cet article
Repost0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 21:41

Affiche - CopieNotre canton, un territoire moderne et qui ose

- riche de ses composantes et de sa population,

- poumon économique et environnemental du Calaisis

- fer de lance touristique

- tourné vers l'avenir, le développement et la formation

 

Agir au quotidien demain au Conseil Général

Nos politique de solidarité :

70% de notre budget et 38 500 emplois générés !

  

 

 

PROTEGER LES PLUS FAIBLES et PRENDRE SOIN DE NOS AINES

 Agir auprès des familles, enfants, personnes âgées, personnes handicapées, ou publics en difficultés :

· par des actions de prévention, d’accompagnement social et des aides financières (RSA, FSL…)

· par le développement et l’accès aux équipements de vie

 

EDUQUER et PREPARER L’AVENIR

Agir pour l'éducation et l'égalité des chances pour nos collèges Vauban et Blériot

· par leur entretien, leur fonctionnement, leur rénovation

· par le soutien financier aux projets d’activités et de sorties pour les enfants 

 

FORMER et INSERER vers l’EMPLOI

Agir pour donner à chacun la chance d'apprendre un métier et de révéler ses talents !

 · par le développement des apprentissages

· par le développement des chantiers insertion pour de la rénovation urbaine

 

TOURISME et DEVELOPPEMENT

Agir pour un tourisme familial et d’affaires, pour l’emploi

· par la promotion du territoire, l’aide aux hébergements

· par le soutien des projets de services et d’équipements de loisirs

 

FAVORISER LE SPORT, LA CULTURE et LES LOISIRS

Agir pour rendre les activités et pratiques accessibles à tous

· par le soutien aux associations locales

· par le financement d’équipements collectifs

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 19:58

ump-06L’Etat UMP tente de nous asphyxier

 

Avec la suppression de la Taxe Professionnelle et la nouvelle loi fiscale, les recettes du Département sont totalement modifiées : le Département est de plus en plus dépendant des dotations de l’Etat, ce qui pose clairement la question de l’autonomie de la collectivité.

 

Par ailleurs le Gouvernement doit au Département du Pas de Calais et à ses habitants près d’1 milliard d'€uros !

Cette dette empêche le Département du Pas-de-Calais d’agir comme il le voudrait.

 

La droite dit que les caisses de l’Etat sont vides mais pour « le fonds de compensation des riches en détresses fiscales » il y a de l’argent !

 

Pour les aider à joindre les deux bouts le gouvernement débourse 423 millions d’euros pour secourir 1 169 contribuables richissimes dont la célèbre Madame BETTENCOURT. 423 Millions, 3 fois plus que pour aider les Départements. C’est un choix politique.

 

Nous aussi, faisons un choix politique : dès le 20 mars, à l’occasion des élections cantonales, avec les candidats du Parti Socialiste, disons STOP à l’UMP.

Partager cet article
Repost0
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 21:12

teddy tract 1 versoBeaucoup d’entre-nous ne croient plus à la politique, à la sincérité de l’engagement… et beaucoup ne vont plus voter.

 

Je les comprends.

 

Il y a ceux qui retournent leur veste quand le vent tourne, ceux qui font exactement le contraire de ce qu’ils ont dit, ceux qui …

Les exemples ne manquent pas.

Et les déceptions sont parfois immenses.

 

Un autre chemin est possible.

 

 Je me suis engagé en politique parce que :

·         je veux agir contre l’injustice, la souffrance, les inégalités et accompagner, épauler ceux qui sont le plus en difficultés,

·         je considère que chacun d’entre-nous a le droit au respect, a le droit de s’épanouir, a le droit à une vraie vie,

·         je veux participer à la construction d’une société meilleure et inventer notre futur.

Pour moi l’engagement politique n’a de sens que si l’on se met au service de tous et pour tous.

 

                Et je le dis comme je le pense : même si cela m’en coûte sur ma vie familiale et d’homme, je le fais parce que j’aime ça.

 

                Quant aux honneurs et avantages…

                J’ai la chance d’avoir un travail, un travail que j’apprécie et qui me permet de faire vivre ma famille, j’ai la chance d’avoir une famille, d’être entouré de gens qui m’aiment, de m’épanouir dans ma vie d’homme et de tous les jours.

Je n’ai pas besoin de courir après les honneurs et encore moins de me vendre pour quelque avantage que ce soit.

C’est là ma plus grande liberté.

 

                Je veux m’investir au sein du Département parce qu’il est constamment présent dans notre quotidien : il nous accompagne tout au long de notre vie, de la naissance au 3ème âge.

Je veux m’investir politiquement au sein du Département après y avoir agi professionnellement. J’ai eu la chance de travailler au sein de l’Aide Sociale à l’Enfance à Calais où je me suis révélé ce qui sera à jamais l’engagement de ma vie : la protection de l’enfance et des familles.

Et si je veux aussi m’investir au sein du Département, c’est pour participer et agir à la mise en œuvre du projet et de l’action de la majorité socialiste menés par le Président Dupilet et engager notre territoire dans une nouvelle dynamique.

 

Voilà pourquoi je suis candidat les 20 et 27 mars sur le canton de Calais Nord Ouest : devenir conseiller général pour AGIR.

 

AGIR :

Pour un département de solidarité, de proximité, de développement.

Pour construire notre présent et pour inventer notre futur.

 

De vous à moi, c’est ce que je pense et ce que je suis.

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 20:24

Qui mieux qu’un conseiller général socialiste pour mettre en œuvre le projet socialiste du Département ?

 Parti Socialiste, le choix de l’authenticité.

 

 

Teddy Lauby est né en 1975 à Calais, une ville qui ne quittera jamais. Marié, il est le père de deux filles de 5 et 4 ans. Titulaire d’une maîtrise Sciences de l’Education – Philosophie de l’Education et du concours d’attaché territorial.

 

Après avoir été conseiller enfance-jeunesse à la CAF de Calais où il participe à la mise en œuvre des politiques liées à l’enfance et la jeunesse pour les collectivités locales, il devient en 2007 Responsable de l’Aide sociale à l’enfance à Calais pour le Conseil Général.

 

En 2009, il rejoint la Mairie d’Oye-Plage pour prendre les fonctions de Directeur Général des Services. Il est membre du conseil fédéral et du bureau fédéral du Parti socialiste.

 

Très attaché à la vie associative, il est membre fondateur de l’Association Faut qu’on s’active ! et du Mouvement National pour une loi Vincent Humbert. Il est également administrateur de la Maison Pour Tous de Calais et Délégué Départemental de l’Education Nationale à Calais. Il milite au sein de SOS Racisme.

 

Il attache une grande importance au développement économique et touristique du Pas de Calais et pour la lutte contre les exclusions.

 

Ducloy Huygues Ghislaine. Née à Calais dans le quartier des fontinettes, elle a démarré sa carrière professionnelle en tant qu’enseignante auxiliaire en collège en histoire et géographie. Elle est ensuite recrutée par le Maire Jean-Jacques Barthe à la Commune de Calais, où elle passe différents concours. Elle est aujourd’hui au Service du personnel. Ghislaine habite Sangatte Blériot-Plage depuis 23 ans.

En 2001, elle rejoint André Ségard et devient sa 2ème adjointe Affaires sociales, emploi et logement.

Suite au décès d’André Ségard, Guy ALLEMAND la nomme 1er adjointe au maire. Elle est secrétaire de l’Association environnement solidarité et secrétaire de la section PS Sangatte Blériot-Plage

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 19:59

Mercredi 26 janvier après-midi c’est autour de Catherine GENISSON, première secrétaire de la fédération socialiste du Pas-de-Calais et de Dominique DUPILET, Président du Département, qu’ont été présentés à la presse les candidats et suppléants aux élections cantonales, soutenus par la majorité départementale.

Catherine GENISSON a tout d’abord évoqué la situation politique nationale et notamment la casse des services publics qui impacte le quotidien des habitants du Pas-de-Calais. C’est notamment pour cette raison que les candidats socialistes et leurs partenaires défendront l’action de proximité et la solidarité.

Catherine GENISSION a terminé ses propos en mettant en avant le principal danger : l’abstention. Une abstention qui fait toujours le jeu de ceux qui ne font que contester sans jamais rien construire.

Dominique DUPILET a lui précisé pourquoi les candidats socialistes se battront, partout dans le Pas-de-Calais.

Tout d’abord pour défendre un bilan ; un bilan qui doit être bon puisque les candidats de l’opposition le reprennent à leur compte pour leur campagne électorale. Nos candidats se battront surtout pour le projet. Le Département est avant tout une collectivité de projet qui ne fait pas qu’administrer.

Parmi la multitude de projets il a notamment insisté sur les maisons des adolescents et celles de la parentalité qui verront prochainement le jour, sur les équipements sportifs et la dynamique Pas-de-Calais 2012, sur le soutien au monde associatif ou sur l’accompagnement des personnes âgées.

A cet égard Dominique DUPILET a indiqué que les conseillers généraux socialistes se préparent à une attaque frontale avec le gouvernement sur la réforme de la dépendance. En effet, sur la base du rapport de la députée UMP Valérie ROSSO-DEBORD, le gouvernement fera en sorte que chacun devienne responsable de sa propre dépendance, future ou actuelle, ce qui nous obligera à souscrire une assurance privée. C’est le choix inverse qui avait été fait par Lionel JOSPIN en créant l’A.P.A. ; trouver des solutions à la dépendance prises en charge par la solidarité nationale.

Bien d’autres thèmes ont ensuite été évoqués ; une chose est sûre, les candidats de la majorité socialiste défendront la solidarité, la proximité, le développement et l’ambition pour le Pas-de-Calais et sa population.

 

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 17:44

Forum EducationEn visite au Forum de l’Education ce samedi j’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver les professionnels du monde de l’enfance avec lesquels j’ai travaillé ces 10 dernières années.

 

Je me suis évidemment attardé au stand du Conseil Général 62, une maison que je connais bien pour y avoir exercé au sein du Pôle Enfance et Famille.

 

Une occasion de rappeler le rôle essentiel du Conseil Général dans le cadre de la Protection Maternelle et Infantile.

 

Le Conseil Général est présent aux côtés des parents pour les accompagner, assurer un suivi durant la grossesse, organiser des opérations de prévention à destination des moins de 6 ans, aider les parents à tisser des liens avec leurs enfants, faciliter les conditions d’adoption.

La PMI intervient en deux temps :

-          Avant la naissance par des consultations médicales, des séances de préparation à l’accouchement, par un accompagnement à domicile ou encore pour une aide au repos prénatal pour les grossesses multiples.

-          Après la naissance par une coordination avec les maternités, un accompagnement à domicile par des infirmières puéricultrices, des consultations médicales, des bilans de santé dans les écoles maternelles et par un soutien technique à la création de crèches et de haltes-garderies…

 

Faire le choix d’agir au sein du Conseil Général en tant qu’élu ou professionnel, c’est se mettre au service d’une des plus nobles causes : l’enfance.

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 22:16

Ce chiffre représente le coût cumulé arrêté au 31 décembre 2009 des transferts de charge non compensés depuis 2002, manifestation-du-12-octobre-2010--18----Copie.jpgÀ la date d'aujourd'hui, la dette de l'État pour 2010 est estimée à la somme de 114.96 millions d'euros : la charge globale pour le Département du Pas-de-Calais cumulée à ce jour peut donc être évaluée à 974 millions 205 139 €, soit 550 € par habitant.

 

Qu'on nous rende notre argent, les habitants du Pas-de-Calais en ont besoin, le Conseil Général 62 en a besoin pour pourvuivre sa politique ambitieuse de solidarité.

Partager cet article
Repost0