Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 11:04

Au FortQue ce soit à l’occasion d’une manifestation organisée par une association, que ce soit en se baladant, que ce soit par du porte à porte, que ce soit par des actions d’informations… je poursuis et multiplie les espaces et temps de rencontres avec des habitants du canton Calais Nord Ouest.

Rencontrer, écouter, comprendre, mesurer, analyser, échanger, proposer pour AGIR.

 

Comme je le dis lors de chacune de mes rencontres, avec moi pas de promesse. Je préfère être honnête et respectueux avec chacun même si cela est moins « vendeur » en campagne électorale. Je ne suis pas là pour vendre un produit, moi en l’occurrence, je suis là pour être utile et pour agir.

Il y a ce que je peux faire et ce que je ferai, il y a ce que je ne peux pas faire et ce que je ne ferai pas. Il y a ce qui est réalisable et ce qui n’est pas réalisable.

On n’attend pas d’un élu qu’il fasse l’impossible, on attend de lui du travail, de l’investissement du volontarisme et le respect de ses engagements. C’est du moins ainsi que je vois les choses.

 

Quelques photos prises "au vol"

Au FortCoquelleSangatteSangatte010De belles rencontres - Blériotmarché noel espace fort3ème réunion Calais Nord

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 21:19

Le collectif candidats socialistes du Calaisis pour un Conseil Général de proximité, de solidarité et de développement : une équipe riche de sa diversité, un pack, un corps. C'est aussi cela le PS.candidat territoire calaisis

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 19:20

PPA8150Par délibération du conseil communautaire du 17 juin 2010, Cap Calaisis a adopté à l’unanimité l’octroi d’une subvention de 80 000€ au Channel.

 

A ce jour, sur décision de Mr Blet, Président de Cap Calaisis, cette subvention n’a toujours pas été versée au Channel.

 

Pourquoi le Président de Cap Calaisis ne fait-il pas effectuer le versement de la subvention votée ?

Pourquoi le Président de Cap Calaisis refuse-t-il de faire appliquer une délibération votée par le conseil communautaire ?

 

Conséquence de son coup de colère contre le directeur du Channel ?

Problème de trésorerie à Cap Calaisis, budget trop court ?

Vice de procédure ? Problème juridique ?

Aucune explication claire n’a été donnée.

 

Les citoyens que nous sommes ont le droit de savoir ce qu’il se passe.

Les responsables du Channel ont le droit de savoir pourquoi ils sont pénalisés.

Les règles comptables et de droit appellent une justification de la non-application d’une délibération et d’une subvention votées.

Le Président Blet doit expliquer et justifier sa position.

 

Nous parlons aussi de la pérennité d’une scène nationale qui fait rayonner le calaisis bien au-delà de ses frontières.

Là aussi il faut être clair sur le cap à donner à notre territoire : promotion et développement ou appauvrissement.

Mais pour cela encore faut-il avoir un projet et une vision pour notre territoire, ce qui ne semble pas être le cas.

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 09:31

Rencontre avec les exposants - BlériotAsso d'échange de savoirs et services - Blériot 

 

Course de l'espoir - Blériot

 

 

 

  De belles rencontres - Blériot

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Un tit vin chaud avec Ghislaine

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 18:58

marché noël Bonningues les CalaisÇa me fait toujours quelque chose de retourner à l’espace Futurum de Bonningues car c’est là que j’ y ai fêté mon mariage !

 

Et un de mes petits plaisirs chaque année est de me rendre sur les différents marchés de Noël.

 

Il y a toujours de bonnes confiseries à acheter pour mon épouse et les filles, sans oublier les bonnets du père Noël, du saucisson sec et surtout… boire un bon vin chaud avec les potes.

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 11:40

manifestation-du-12-octobre-2010--18----Copie.jpgGrace ou à cause de Monsieur Grenat, on n’aura jamais autant parlé de l’Office du Tourisme du Calaisis. Mais malheureusement, ce n’est ni pour ses projets ni pour son rayonnement. Force est de constater, et c’est un fait sans précédent, que depuis que Monsieur Grenat est président de l’OTC, cet Office a sombré dans une spirale négative, oserais-je dire dans la rubrique des faits divers.

Certes Monsieur Grenat peut se targuer d’avoir été relaxé par la Justice.

Mais il restera à jamais un menteur : il a menti à tout le monde et nous a tous trompés. Contrairement à ce qu’il a toujours prétendu, Monsieur Grenat était bien là à l’ouverture des plis du marché, et c’est bien Monsieur Grenat qui a choisi la société lilloise où travaille un membre de sa famille au détriment d’une société calaisienne.

Il restera à jamais celui qui a sali les autres pour se défausser. Monsieur Grenat, dans ses mensonges, a accusé des innocents, des salariés de l’Office pour échapper à ses responsabilités.

Quel crédit pouvons-nous encore accorder à un homme qui use de telles pratiques ? Aucun.

D’ailleurs sa gestion de Président s’apparente plus à une pratique personnelle de sa fonction qu’à une logique de développement territorial. Les élus et représentants des autres communes sont méprisés, le travail des salariés est anéanti et aucune perspective de promotion touristique du Calaisis ne se dégage.

Je peux comprendre un temps l’embarras du Maire de Calais et du Président de Cap Calaisis et de leur majorité dans la gestion de leur encombrant partenaire mais je ne cesse de m’étonner de leur silence coupable comme si leurs petits accords politiques étaient supérieurs à l’intérêt du Calaisis. Certainement est-ce le cas.

Je ne me fatiguerai pas, une fois de plus, à demander la démission de Monsieur Grenat.

Nous avons tous compris que ces gens là ne sont là que pour eux.

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 10:37

manifestation-du-12-octobre-2010--18----Copie.jpgLes collectivités sont créatrices de croissance et d’emploi

 

Elles réalisent 73 % de l’investissement public et assurent chaque année prés de 50% du chiffre d’affaire des travaux publics contre 6% pour l’Etat.

Depuis 2003, l’accroissement de l’investissement public local a permis de créer 200 000 emplois dans le privé. L’investissement des collectivités territoriales génère une activité économique représentant le maintien direct ou indirect de 850 000 emplois (construction, services et industrie).

 

 

Et pourtant la droite et ses alliés ont décidé d’appauvrir les Collectivités

 

La suppression de la Taxe Professionnelle est une perte de plus 28 milliards d’€uros de recettes pour les Communes, Communautés de Communes ou d’Agglomération ou Urbaine, pour le Département et pour la Région.

Elle représentait en moyenne 30% des recettes fiscales des Collectivités.

Et malgré les petites mesures compensatrices, la perte d’autonomie des Collectivités s’effectue sur plus des trois quarts des produits de la fiscalité entreprise actuelle.

 

A cela s’ajoutent les dettes de l’Etat qui transfère des compétences nouvelles aux collectivités locales, sans compenser l’augmentation de ces charges. Par exemple, alors que l’Etat a chargé les départements de gérer les allocations de solidarité (RMI - RSA, APA et PCH), la dette cumulée de l’Etat envers les départements pour ces seules allocations atteint 6,8 milliards d’euros en 2009.

 

A cela s’ajoute le gel des dotations d’Etat

 

 

Comment survivre pour les Collectivités ?

 

Dans ces conditions comment assurer :

·         l’augmentation des besoins en matière de politiques sociales (RMI-RSA, APA, PCH, tarifs dégressifs pour de nombreux services, demandes de logement…) ?

·         les nouvelles charges financières ?

·         les besoins d’investissement pour le logement, l’éducation, la santé, les équipements… ?

·         les nécessités de développement de services de proximité pour la petite enfance, la famille, la dépendance, les séniors… ?

Par la suppression de services publics ?

Par l’arrêt des investissements ?

Par de nouveaux impôts locaux ?

 

L’Etat UMP veut faire porter aux collectivités locales la responsabilité et l’impopularité d’une augmentation des impôts des ménages, en programmant l’assèchement de leurs ressources.

 

En attaquant financièrement les Régions, les Départements et les Communes, l’UMP et ses alliés menacent les services publics, ralentissent le développement, la croissance et l'emploi, appauvrissent l’économie, mettent en péril notre avenir.

Partager cet article
Repost0